Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog asorumi
  • : NC Este es un blogue netamente social y polìtico con un punto de vista personal de la sociedad ecuatoriana,latino-américa y el mundo.El principal de mis objetivos es informar,bromear,ridiculizar en fin combatir el poder en todas sus manifestaciones. bueno chao
  • Contact

Recherche

Archives

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 16:35

Ceux qui se lèvent aux côtés de la Bolivie et d’Evo le font pour tous les peuples et tous les temps !

 

AUTEUR:   Appel a la rencontre internationale de solidarité avec la Bolivie à Santa Cruz, Bolivie, du 23 au 25 octobre 2008

Traduit par  Fausto Giudice


1. Nous, habitants dignes de ce continent, Abya Yala1, luttons depuis des siècles pour restaurer le Sumak Kawsay2 (le bien vivre), dont nous avons été dépossédés par les envahisseurs et les colonisateurs qui se sont succédés. À chaque époque, ils ont assassiné les dirigeants dignes et dépouillé les peuples de leurs richesses. Possédés par leur cupidité, ils ont violé tous les droits des hommes et ceux de la Pachamama3 avec la complicité et l’aval des membres des hiérarchies religieuses, qui ont pactisé avec le pouvoir politique et économique à chaque époque de l’histoire.

2.  516 ans après le début de la conquête de notre continent, les nouveaux envahisseurs et conquistadors cherchent à faire avorter le nouveau mouvement de libération en Amérique latine. Nus assistons au retour des descendants des assassins et pillards, dont la politique néolibérale provoque de nouveaux massacres et pillages. 

3. L’impérialisme usaméricain et ses alliés des secteurs oligarchiques d’Amérique latine cherchent à  stopper les processus de libération, entre autres à Cuba, au Venezuela, en Bolivia, en Équateur, au Paraguay et au Nicaragua. Les oppresseurs laissent ainsi tomber leur toison de brebis, laissant apparaître pleinement leurs gueules de loups rapaces, prêts à tout pour sauver leur système politique, économique, social et culturel, devenu caduc. La Bolivie est aujourd’hui la cible de la plus grande offensive de ces secteurs qui croient être les maîtres du monde et ont l’intention de s’approprier de manière permanente l’eau, le gaz, le pétrole et la terre qui appartiennent a peuple bolivien. 

4. En Bolivia, les groupes qui forment la "media luna"4 sont des groupes fascistes civiques et préfectoraux, héritiers des hommes qui avaient servir Hitler dans son projet de mort et s’étaient enfuis après la défaite de 1945 dans divers pays dont la Bolivie. Ces groupes ne peuvent pas comprendre que l’heure a sonné : ce qui a été volé doit éter restituté à ses propriétaires légitimes. 

Ils ne supportent pas qu’en Bolivie, pour la première fois dans l’histoire de l’Amérique latine, le peuple ait élu comme président, avec plus de 53% des voix, le frère aymara Evo Morales Ayma,héritier des rébellions de Tupac Katari, Bartolina Sisa, Tupak Amaru et du Che Guevara; un homme enfanté par la Pachamama, qui s’est forgé dans l’insurrectioon sociale à la lumière du feu millénaire de la feuilel sacrée de coca; un homme qui a convoqué la nouvelle Assemblée constituante et a gagné proprement et dignement toues les batailles; qui lutte pour une authentique réforme agraire dans un pays dont plus de 80% des habitants sont pauvres et qui a été confirmé comme président par par 67,4 % des voix au  référendum du 10 Août ; qui a nationalisé les ressources stratégiques comme le pétrole et le gaz naturel ; qui a mis en oeuvres des mesures de solidarité sociale en faveur des déshérités ; qui par un geste digne, a expulsé l’ambassadeur US à La Paz Philip Goldberg, qui conspirait contre la souveraineté de la Bolivie et ne respectait pas le droit à l’autodétermination des peuples. Toutes ces mesures et d’autres illustrent l’engagement irrévocable d’Evo à servir le peuple qui l’a élu et confirmé à son poste..

5. Ces secteurs antidémocratiques qui n’acceptent pas leur défaite et désespéré à l’idée de perdre leurs privilèges, ont lancé le plan de division du pays pour l’autonomie des États de Santa Cruz, Tarija, Beni et Pando, et ils ont mis en oeuvre une nouvelle phase de leur plan putschiste, en utilisant le groupe terroriste baptisé "juventud cruceñista" (« jeunesse de Santa Cruz »), en s’emparant des sièges d’institutions publiques. Guidés par leur désir frénétique de déstabiliser le gouvernement légitime du président  Evo Morales, ils massacrent et assassinent des dizaines d’indigènes et de paysans désarmés à  Porvenir (Pando), lesquels rejoignent par leur sacrifice les milliers de héros et martyrs qui ont offert leur vie pour la récupértaion défintive Sumak Kawsay sur notre continent.

 6. Face à cette situation, au nom du cri aimant et rebelle de la Pachamama pour la justice, au nom des femmes et hommes dignes que nous sommes, désireux de laisser à nos fils et filles une planète où la fraternité universelle puisse être vécue, de par l’exercice du droit à une vie digne, à l’autodétermination des peuples et dans le respect de la coexistence interculturelle et plurculturelle, pour un monde juste et fraternal, nous appelons toutes les organisations indgènes, afroaméricaines, paysannes, ouvrières, féminines, les mouvements sociaux et étudiants, les réseaux, intellectuels,personnalités, amis et amis des causes révolutionnaires, à participer à la Reencontré internationale de solidarité avec la Bolivia, qui aura lieu à  Santa Cruz de Bolivia du 23 au 25 Octobre 2008, pour unir nos forces et nos coeurs et témoIgner ensemble à la face du monde que LA BOLIVIE N’EST PAS SEULE À LUTTER. 

Pour cela nous faisons notres ces mots du président Evo Morales :

« Je me tromperai souvent – qui ne se trompe jamais -, mais dans la lutte contre la colonisation néolibérale, jamais je ne me tromperai, jamais je ne vous trahirai. »

(Evo Morales, Umala 3 Mai 2008)

 

Appel lancé par :

* Confederación de Pueblos de la Nacionalidad Kichwa del Ecuador/Confédération des peuples de nationalité kichwa de l’Équateur (ECUARUNARI) – Ecuador

* Confederación de Nacionalidades Indígenas del Ecuador/Confédération des nationalités indigènes d’Équateur (CONAIE) - Ecuador

* Organización Nacional Indígena de Colombia/Organisation nationale indigène de Colombie (ONIC) - Colombia

* Consejo de Todas las Tierras/Conseil de toutes le terres - Chile

* Movimiento Sin Tierra/Mouvement des Sans Terre (MST) - Brasil

* Vía Campesina - Brasil

Adhésions

*Coordinadora Andina de Organizaciones Indígenas, CAOI

*Confederación Nacional de Comunidades del Perú afectadas por la Minería, CONACAMI-Perú.

*Centro Memorial Dr. Martin Luther King-Cuba

*Fundación Pueblo Indio del Ecuador

*Movimiento por la Paz, la soberanía y la Solidaridad entre los Pueblos, MOPASSOL-Argentina

*Red Mexicana de Acción frente al Libre Comercio-RMALC

*Colectivo Feminista-Ecuador

*Otros Mundos, AC-Chiapas-México

*Red por ti América-Capitulo Brasil

*Convergencia de Movimientos de los Pueblos de las Américas-COMPA

*Tlaxcala, the Network of translators for Linguistic Diversity

*Partido Encuentro por la Democracia y la Equidad de Argentina

*Asociación de Cabildos Indígenas del Norte del Cauca, ACIN-Colombia

*Observatorio Latinoamericano de Geopolítica, México

*Red Intercultural

*Red de Intelectuales y Artistas en Defensa de la Humanidad, Capitulo México

*Corporación Cultural Colombo Cubana

*Fundación Da Vinci, Argentina

*Humanistas de Mendoza, Argentina

*Coordinación de la Red de Universidades en Solidaridad con los CINCO, Cuba

*Unión por los Derechos Humanos La Plata, Argentina

*Grupo Bariloche de Solidaridad con Cuba, Bariloche-Argentina

*Sindicato Petrolero Transredes

*Confederación Nacional del Seguro Campesino-Coordinadora Nacional Campesina, CONFEUNASC-CNC, Ecuador.

*Red de Migrantes, Refugiados y Desplazados, MIREDES Internacional

*Asociación de Escritores y artistas del Orbe, ASEADLO

*Federación de Estudiantes Universitarios de Venezuela, FEUV

*Organización de Jóvenes Embera Wounana de Panamá

*Campesinos y Campesinas de la Republica  Bolivariana de Venezuela

*Asamblea Permanente por los Derechos Humanos, APDH-Ecuador

*Bloque Popular Revolucionario. Costa Rica

* Estudios de las Américas (CENSA) Berkeley, California-EEUU.

*Organización Consejo Autónomo Aymara, CAA-Chile

*Medio Impreso CANTACLARO de Zulia, Venezuela

*Juventud Socialista Rebeldía y Dignidad-Cuba

*Movimiento Juventud Kuna, MJK-Panamá

*Grupo Cultural “Revancha Libertaria”, Ecuador

*Coordinadora Simón  Bolívar, Venezuela

* Coordinador de Organización, Comedor Los Pibes-Argentina

* Alianza Revolucionaria Antiimperialista

*Central de Trabajadores Argentinos

*Agrupación P.U.M.A.(Propuesta de Unificacion Marxista Argentina)

*Movimiento Social y Cultural Tupaj Katari-Argentina

*NAHUACALLI, Arizona-EEUU

*Coordinadora de los Derechos Humanos en Santa Cruz

*Plataforma contra la Violencia hacia la Mujer

*Movimiento Humanista

*Centro de Promoción de la Mujer Gregoria Apaza-Bolivia

*Indymedia La Paz

*Obreros Audiovisuales de La Paz

*Centro de Educación Popular Qhana

*Periódico Popular Qhanatatiwa

*Centro de Estudios Mayas TIMACH

*Coordinación Latinoamericana de Movimientos Territoriales Urbanos

*Comité Mexicano de Solidaridad con Bolivia

*Asamblea Nacional de Derechos Humanos de Chile

*Circulo Bolivariano Yamileth López-Costa Rica

*Trabajadores de la Dirección Provincial de Cultura de La Habana-Cuba

*GACETILLAS ARGENTINAS

*Comité del Movimiento Patriotico Nacional Costarricense

* Federación Sindical Mundial

*Consejo Nacional Aymara de Mallkus y T'allas

*Consejo de Amautas Indígenas del Tawantinsuyu-CAIT

*Organización de Comunidades y Pueblos Originarios, ORCOPO-Argentina

*Partido Comunista de los Pueblos de España

* Foro Ciudadano de Participación por la Justicia y los Derechos Humanos-Argentina



PERSONNALITÉS

Rev. Ricardo Cornejo Comunidades de Fe y Vida- COFEVI de El Salvador, Gilda Luongo Profesora de Literatura Latinoamericana y Vicepresidenta de la Corporación de Desarrollo de la Mujer La Morada, Stefania Mosca Escritora-Venezuela, Ernesto Godoy Dardano Profesor-Investigador Benemerita Universidad Autónoma de Puebla, Manuel Talens Escritor-España, Kintto Lucas Periodista-Ecuador, Analia Averbuj Periodista-Argentina, Gabriel E. Vitullo Doctor en Ciencia Política, profesor de la Universidad Federal  do Rio Grande do Norte-Brasil, Padre Mariano R. Ledesma, Parroquia “San Pedro Apostol” Argentina, Cristina Castello Poeta y Periodista-Argentina, Carmen Carballo Directora Club Internacional  de Prensa de Galicia-España, Nikos Klitsikas Historian Greece-Grecia, Aida Tuma-Sleiman  Responsable de Relaciones Internacionales del Partido Comunista de Israel, Virtudes Feliu Herrera Investigadora Titular del Consejo Nacional Patrimonio Cultural de Cuba, Ali  Dahan Ph.D President for Partizans of  Peace  Through Justice for All Djiboutians-PPJD, Adrual Martínez Sánchez Lic Derecho y Asesor Jurídico de ECOAI, Profesor Asistente de la Universidad Granma-Cuba, Narciso Fernández Ramírez Periodista de Vanguardia, Montserrat Ponsa Tarrés Periodista, Catalunya-España, Cathy Garcia Poète France, Harald Neuber Periodista-Alemania, Andrés Méndez Magister en Periodismo-Argentina, Antonio Coelho Pereira CIPFE-URUGUAY

 

AGENDA DE LA RENCONTRE

Pour signer l'appel et plus d'informations :

agenciaplurinacional@yahoo.com   -   todosconbolivia@yahoo.es 
http://ecuarunari.org/portal/
    
   

 

Notes de Tlaxcala

1) Abya Yala est le nom choisi en 1992 par les nations indigènes d'"Amérique" pour désigner le continent au lieu de le nommer d'après Amerigo Vespucci.
L'expression « Abya Yala » vient de la langue des Kunas, un peuple indigène de Panama et de Colombie qui utilise cette expression pour nommer l'Amérique. Les mots signifient « terre dans sa pleine maturité ». Le leader indigène aymara de Bolivie Takir Mamani a proposé que tous les peuples indigènes des Amériques nomment ainsi leurs terres d'origine, et utilisent cette dénomination dans leurs documents et leurs déclarations orales, arguant que « placer des noms étrangers sur nos villes, nos cités et nos continents équivaut à assujettir notre identité à la volonté de nos envahisseurs et de leurs héritiers. » La proposition de Takir Mamani a reçu un accueil favorable dans divers secteurs. La première rencontre continentale des peuples et groupes ethniques d’Abya Yala a eu lieu à La Paz en Octobre 2006.

2) Sumak Kawsay : « vivre pleinement », expression d’ un concept ancestral des indigènes d’Équateur, du Pérou et de Bolivie, sur la manière d’être au monde, dans le respect des hommes et de la nature, dont l’introduction dans la nouvelle Constitution est actuellement débattue en Équateur, pour marquer une rupture avec la conception capitaliste de la société, de la croissance et du développementLa Pachamama.

3) Pachamama : Terre-Mère dans la civilisation Tiwanaku (Ve-XIe siècle) puis dans la civilisation inca, à laquelle les Quechuas et Aymaras continuent de faire des offrandes (challa ou pago) le 1er Août de chaque année. Elle est associée à la fécondité, donc à une femme et une mère qui prodigue bienfaits et soins, et nourrit ses enfants. Le terme vient des mots quechua pacha, qui signifie à la fois " terre " et " temps ", et mama, "mère".

4) Media Luna : litt. le croissant, terme désignant les 4 départements de l’est de la Bolivie dont les préfets ont pris la tête de la subversion « sécessionniste » contre le gouvernement central.

*    *    *

 

 


Une Bolivienne agite un drapeau aymara, la wipala, à La Paz, le 12 Octobre 2006, lors de la clôture de la première rencontre continentale des peuples et groupes ethniques d’Abya Yala  . Photo AIZAR RALDES/AFP/Getty Ima

 

 


 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Catégories