Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog asorumi
  • : NC Este es un blogue netamente social y polìtico con un punto de vista personal de la sociedad ecuatoriana,latino-américa y el mundo.El principal de mis objetivos es informar,bromear,ridiculizar en fin combatir el poder en todas sus manifestaciones. bueno chao
  • Contact

Recherche

Archives

3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 00:00

Social Les Enfants de Don Quichotte se sont vu remettre une proposition de loi instaurant un droit au logement opposable devant la justice.Le mouvement d'aide aux mal-logés s'étend partout en France.

Le droit au logement sort des cartons

Jamais,depuis le célèbre hiver 1954,les politiques ne s'étaient autant préoccupés de sans-abri.Des députés ont  pondu en un temps record une proposition de loi "instituant un droit au logement opposable"devant les tribunaux.Signé par Georges Fenech (UMP),ce texte a été remis à Augustin et Jean-Baptiste Legrand hier à l'Assemblée.Les deux frères sont à la tête des Enfants de Don Quichotte,l'association instigatrice des campements de sans-abri installés à Paris,Lyon,Marseille,Toulouse et Nice.Augustin Legrand a salué le travail des députés.

"Pour agir,ils avaient besoin que les Français soient sensibilisés au problème.Aujourd'hui,le consensus existe.Il faut désormais organiser trés vite une Grenelle du logement et faire voter une loi à l'unanimité pour qu'elle survive aux alternances politiques."

Un différend est néanmoins apparu entre l'association et les autorités.Les Enfants de Don Quichotte préviennent qu'ils ne quitteront pas les quais du canal Saint-Martin,à Paris,tant que les trois cents sans-abri présents ne seront pas logés.Cela suppose de"trouver immédiatement des logements pérennes pour ceux qui sont travailleurs pauvres",Prévient l'association,qui suggére"de réquisitionner des bâtiments publiques".Problème,ni les députés ni Arno Klarsfeld,chargé d'une mission sur le droit à l'hébergement par Nicolas Sarkosy,ne veulent entendre parler de réquisitions.Georges Fenech prévient:"on ne pourra pas proposer de logements définitifs aux sans-abri du canal Saint-Martin.Les logements manquent,cela prend des années pour enconstruire.mais nous proposerons dans les tout prochains jours des propositions de relogement pour tous."Pas sûr que cela suffise. Avec les sans-abri,j'ai touché à quelque chose d'essentiel.

"Ce que je voulais,c'était voir des sans-abri à la Une des médias pendant deux semaines,trois semaines,un mois sans s'arrêter."Le pari d'Agustin Legrand n'est pas loin d'être gagné.Le campement installé le 16 décembre sur les quais du canal Saint-Martin,à Paris,ne cesse depuis de faire les gros titres.

"Ce tsunami médiatique"comme le qualifie le cofondateur des Enfants de Don Quichotte,n'est donc pas le fruit du hasard.Il l'a prophétisé."Je savais qu'une initiative pareille ne pouvait que marcher.La seule chose qui me surprend c'est que peu de "bien logés"nous ont rejoints.Là,il n'y en que cent."Reste que le succés du mouvement est tel qu'il pourait faire tache d'huile."c'est parti à Rome,ça bouge à Barcelone".

Sans cette certitude chevillée au corps,ce père d'une fillete de 4 ans affirme qu'il n'aurait pas tenu six semaines dans la rue,à la rencontre des sans-abri.Puise-t-il sa fois sans son enfance?Pas impossible.Legrand,31 ans,est issu d'un milieu trés catholique.Aîné de six enfants élevés dans le Loiret,il titulaire d'une maîtrise de droit fiscal.Pas vraiment le profil du Sympathisant d'extrême gauche que certains ont cru deviner."Des journalistes ont essayé de me piéger,mais c'est impossible.C'est ma force:mon passé est transparent."Lui dit au contraire rejeter les "extrémismes"."régler le problème du logement avant la présidentielle,c'est faire barage aux extrêmes.Cela redonnerait confiance dans les gouvernants.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Catégories