Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog asorumi
  • : NC Este es un blogue netamente social y polìtico con un punto de vista personal de la sociedad ecuatoriana,latino-américa y el mundo.El principal de mis objetivos es informar,bromear,ridiculizar en fin combatir el poder en todas sus manifestaciones. bueno chao
  • Contact

Recherche

Archives

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 09:55

Une solution sans le PKK et Ocalan est impossible Interview avec CEMIL BAYIK de la Confection démocratique du Kurdistan.

Interview donnée a Yeni Ozgur politika le 5 mai 2006

Les rapports récents des fonctionnaires de l'UE concernant le mouvement Kurde suggérent que l'UE ne souhaite pas que la question Kurde soit résolue.

C'est l'evaluation de Cemil Bayik,membre du Conseil exécutif de la Confédération democratique du Kurdistan KKK.M.bayik a également alerté sur la répresion croissante du parti pro-kurde de la société Démocratique DTP,et également dit que le KKK résistera à toutes les tentatives à le détruire.

L'UE ne veulent pas que la question kurde soit résolue et il n'y a aucune politique significative de l'UE qui aide à trouver une solution.Si l'UE avait voulu véritablement résoudre la question  Kurde elle aurait proposé un programme ou aurait saisi l'occasion de discuter de la question quand notre chef,Abdullah Ocalan,etait en Europe où il avait proposé une résolution concrète en sept étapes .Si l'UE a non seulement rejeté l'occasion d'être un catalyseur pour une solution mais elle a également favorisé la conspiration internationale contre notre chef.L'UE invite maintenant les Kurdes à renoncer à leur soutien au PKK et à Ocalan en parlant d'une solution "Sans le PKK et sans Ocalan".L'UE sait trés bien que la question Kurde en Turquie ne peut pas être résolue sans participation du PKK et d'Ocalan.Ainsi par ses rapports l'UE renforce la politique de refus et de ndestruction de la Turquie.L'Attitude de l'UE alimente la violence de la Turquie et la poursuite de la guerre.Si l'UE voulait résoudre la question elle n'aurait pas soutenu la Turquie,alors la Turquie aurait été forcée de prendre des mesures pour résoudre la question.

M.Lagendijk,Président de la commission parlementaire mixte de l'UE-Turquie,base en fait ses données sur la question sur l'information qu'il reçoit des cercles turcs.Il ne considére pas les Kurdes et le PKK comme étant digne d'une consultation ou, de considération.Basé sur une information fausse,M.Lagendijk fait réellement un jugement contre le PKK.Les Européens doivent résister à cette politique qui méne à l'impasse sur la question Kurde et affecté  chacun,les kurdes,les Turcs et l'Europe.Nous croyons que l'Europe essaye d'obtenir la stabilité.Si c'vrai,alors l'Europe doit viser pour la stabilité en Turquie qui est aprés tout un Etat candidat à en être membre.A moins que la question Kurde ne soit résolue,la démocratisation et les régles de loi européenne,comme le mode de vie,ne pourront pas être réalisés en Turquie.

Nous nous attendons à ce que Lagendijk et l'UE respectent le choix et la volonté du peuple Kurde.Le 15 Février (l'anniversaire de l'arrestation d'Ocalan),le 8 Mars(la journée internationale des femmes)et pendant le Newroz les gens ont montré leur soutien au PKK et a Ocalan)par le slogan "le PKK est le peuple".Les Kurdes portaient partout des photos d'Ocalan et déclaraient qu'Ocalan était le représentant de leur volonté politique.M Lagendijk qui parle de la démocratie n'identifie pas cela et déclare au peuple que "Ocalan ne vous représente pas".Je ne pense pas que cette attitude refléte un engagement vis-à-vis de la démocratie.

L'UE accuse le mouvement Kurde de ne pas être démocratique.Est-ce le mouvement Kurde ou l'UE qui est anti-democratique?

Le peuple Kurde résiste,sous peine de mourir,à la tyrannie,à la torture et à l'oppression.En dépit de tous ces risques les Kurdes ont dit qu'Ocalan était leur représentant légitime.Cependant l'UE essaye de définir la volonté des Kurdes.Ce n'est pas la démocratie.dans la démocratie les gens choisissent pour eux-mêmes.Les Kurdes ne peuvent pas accepter ce rejet de leur choix démocratique par l'Europe ou M.Langendijk.les kurdes ont combattu pendant 30 années et ont souffert énormément.4000 villages Kurdes ont été brûlés entiérement par l'armée turque.Trois millions sont devenus des réfugiés dans leur prope pays et ont été soumis au chômage et à la faim.Certaines de ces personnes ont été contraites de se livrer au crime et au commerce du sexe.cesi est mis sur le dos du PKK.Cependant nous savons que le JITEM(services spéciaux de la gendarmerie turque)organise les jeunes sans foyer dans Diyarbakir en les poussant dans des activités illégales.Certains de ces enfants son envoyés dans de villes telles qu'Istambul  et Izmir où ils sont poussés dans des activités illégales.Plus tard quand ils sont arrêtés les autorités affirment que le PKK tire bénéfice de ces crimes.

Ces faitsdoivent être reconnus par M.Langendijk et UE.Je crois que l'incident de Semdinli a montré la réalité de la Turquie une fois de plus.Cet incident a clairement identifié les forces de la sale guerre au Kurdistan qui peuvent être vues dans l'acte d'accusation préparé par le procureur de Van.Cet acte d'accusation a été préparé par un fonctionaire d'état et confirmé que les fonctionnaires,la police turque et les gangs organisés par ces seigneures de guerre sont responsables de massacres,de bombardements et  d'extorsions extrajudiciaires.Toutes ces forces illégales et leurs activités ont été coordonnées par Yasar Buyukanit,commandant en chef des forces terrestres turques.

Accuser le PKKde la violence et nous désigner comme terroriste,faire abstracction de la volonté de notre peuple,à un moment où nous sommes confrontés à de telles réalités,n'est pas en conformité avec la démocratie.cette attitude répresente le mépris et l'ignorance totale envers la lutte de notre peuple pour la liberté.certains cercles en Turquie déclarent que le PKK impose ses politiques sur tous ceux qui sont impliqués dans la question Kurde et en consécuence que le mouvement Kurde n'est pas démocratique.Ils disent que les Kurdes ne peuvent pas réaliser la démocratie à mois que le monopole du PKK sur la question Kurde soit annulé.on suggeré que si le PKK se dissolvait  la question Kurde porrait être résolue.Le but ici est clairement de casser l'organisation,la volonté et le réveil du peuple Kurde qui ont été réalisés par le PKK.Le PKK et notre Chef Abdullah Ocalan ont mené la lutte la plus significative pour la démocratisation au Kurdistan.En raison de notre lutte nous avons développé des valeurs sociales modernes et civilisés par une transformation sociale.Le Statut des femmes Kurdes est la meilleure évidence pour ce rapport.Aujourd'hui les femmes kurdes prennent un rôle prépondérant dans les mouvements civils et nos forces de guérilla.C'est l'acte de démocratisation le plus significatif.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Catégories