Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog asorumi
  •   le blog asorumi
  • : NC Este es un blogue netamente social y polìtico con un punto de vista personal de la sociedad ecuatoriana,latino-américa y el mundo.El principal de mis objetivos es informar,bromear,ridiculizar en fin combatir el poder en todas sus manifestaciones. bueno chao
  • Contact

Recherche

Archives

19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 00:00

La guerre économique:Une question de culture.

Christian Harbulot sait de quoi il parle.En 1992,il publir un premier livre,intitulé La machine de guerre économique.Il alerte,dans un Style sec et nerveaux,les responsables politiques sur l'état d'impréparation de la France dans la domaine.Le constat est sans appel:"la france se découvre mal armée pour la guerre économique."Il pose alors la question "existe-t-il une machine de guerre économique française?"les lecteurs pressentent dès l'introduction du livre que la réponse est négative.Pour arriver à une telle conclusion,Harbulot puise ses arguments dans l'histoire politique,sociale et culturalle de la france.Il fait référence à des auteurs célèbres tels que Albert Mathiez,Henri Hauser,Anton Zishka et Fernand Braudel pour classer les sociétés en fonction de leur type d'économie.Sa gille de lecture en recense una dizaine à travers les âges.Il casse la France dans les économies de subsistence,celles qui disposent sur leur territoire de tous les moyens de survie.Elles génèrent doncune culture défensive du renseingement,le but étant essentiellement,l'espionnage peut être practiqué à l'exteriur afin de "compenser un retard technique".

Allemange et Japon appartiennent aux économies d'espace vital marquées par la pénurie de matières premières et agricoles.

La culture du renseignement économique y est logiquement offensive.L auteur ne précise pas si les Etats-Unies doivent être clasés dans les économies imperiales.Celles-ci entraînent une culture du renseingement axée sur l'influence qui vise l'allégeance des territoires conquis et des alliés.L'approche particuliére et innovante des questions liées à la puissance d'un pays fait aujourd'hui de Cristian Harbulot un spécialiste écouté dans les hautes sphéres d'Etat.

Pinatel,Clerc,Esambert et Harbulot ont le tort d'avoir raison trop tôt,car en face d'eux les égalites dirigeantes restent sourdes à leurs discurs.

Partager cet article

Repost 0
franklin loaiza - dans asorumi
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Catégories